L’heure n’est plus aux consultations, ni aux bonnes intentions, mais à l’action.

22 juin 2022 (Montréal) – Le Mouvement autonome et solidaire des sans-emploi (MASSE) salue le travail effectué par le comité HUMA qui a produit et déposé, le 17 juin dernier, un ensemble de recommandations émanant de son étude sur la réforme permanente du régime d’assurance-chômage.

Ce rapport nous rappelle qu’une réforme en profondeur du régime ne peut se limiter à la question de l’admissibilité des travailleur.se.s autonomes et à la demande et qu’une « modernisation du régime d’assurance-chômage adaptée à la réalité du 21e siècle » doit s’inscrire dans une perspective d’accessibilité universelle et de lutte contre les discriminations plus large. 

Tous.tes les travailleur.se.s qu’il s’agisse des nouvelles mères, des travailleur.se.s de l’industrie saisonnière, des travailleur.se.s à temps partiel ou des personnes malades ont droit à une protection accessible, juste, universelle et non-discriminatoire lorsqu’ils et elles perdent leur travail. 

Pour ce faire, le gouvernement doit impérativement augmenter le taux et la durée des prestations d’assurance-chômage, établir un seuil d’admissibilité plus bas et universel, prolonger la période de référence des nouvelles mères et des personnes malades ayant bénéficiées de prestations spéciales et mettre en place des mesures soutenues pour éliminer le trou noir. Surtout, de telles améliorations exigent que l’État assume sa pleine responsabilité en matière de chômage et contribue à nouveau au financement du régime.  

Le MASSE tient à souligner que ces revendications sont, pour la plupart, déjà bien connues des élu.e.s fédéraux et sont documentées depuis des décennies par les groupes de défense des droits des chômeur.se.s qui, jours après jours, apportent leur soutien à celles et ceux qui doivent composer avec les différentes lacunes du régime. 

Les travailleur.se.s en situation de chômage ne peuvent plus se contenter de sempiternelles consultations sur la réforme du régime d’assurance-chômage. Ce faisant, le MASSE invite le gouvernement, non pas à « examiner la pertinence » de ces recommandations, mais à réfléchir sans plus attendre à leur mise en œuvre à court-terme.

 Pour consulter le rapport du Comité HUMA cliquez ici.
Pour connaître l’ensemble des revendications du MASSE.