Communiqué de presse du Mouvement action chômage Pabok

Pabos, le 23 aout 2018.— Rapelons-nous que sous l’ancien gouvernement libéral des années précédant le règne de M. Harper, les chômeurs suite à de nombreuses années de batailles avaient obtenu le projet spécial des 5 semaines qui fut reconduit à plusieurs reprises.

Faut donc conclure que ce projet était valable et permettait aux travailleurs saisonniers de mieux survivre la période du trou noir qui les frappe chaque année.

M. Harper en a décidé autrement et n’a jamais reconduit le projet suite à son accession au pouvoir.

Nombreux sont ceux, même plusieurs libéraux du temps, qui avaient dénoncé que les conservateurs causeraient un appauvrissement des travailleurs saisonniers face au manque de revenu plusieurs semaines à répétition.

Bien sûr nous accueillons cette bonne nouvelle des 5 semaines

Les Libéraux nous avait promis en campagne électorale qu’ils répareraient les dommages causés par la réforme Harper. Il aura fallu 2 ans ou presque de bataille et de rappels que ce projet est indispensable pour la survie des travailleurs saisonniers et donc des régions.

Mais 5 semaines ne règlent pas tous les problèmes, il faut s’attaquer à moderniser cette loi pour que tous ceux qui cotisent puissent être assuré d’un revenu décent en tout temps durant l’année.

Pour information : Gaétan Cousineau, coordonnateur du Mouvement action chômage Pabok 418-689-9892

Saviez-vous que...

Seulement 40% des sans-emploi touchent des prestations, cela signifie que près de 6 chômeurs sur 10 sont exclus d’un régime pour lequel ils ont cotisé.

Depuis quelques années, seulement une femme sans-emploi sur trois est admissible à l’assurance-emploi.

Saviez-vous que...

Un problème avec l’assurance-emploi?

Contacter un groupe de défense des droits des chômeurs et chômeuses de votre région.

Liste des groupes par région administrative

Faire une demande de révision.

Comment puis-je contester une décision de la Commission de l’assurance-emploi?

Faire appel à la division générale du Tribunal de la sécurité sociale.

Détails

Faire appel à la division d’appel du Tribunal de la sécurité sociale.

Détails