Communiqué de presse pour diffusion immédiate

Victoire pour les chômeurs et chômeuses – Une grosse partie de la réforme Harper enfin abrogée!

Montréal, le 13 juillet 2016 – C’est confirmé, les dispositions concernant l’emploi convenable ayant été imposées aux chômeurs et chômeuses canadiens par le gouvernement Harper ont été abolies. Les prestataires d’assurance-emploi ne sont maintenant plus obligés de rechercher des emplois à des salaires jusqu’à 30% inférieurs, hors de leurs champs de compétences et éloignés de leurs lieux de résidence.

Pour Marie-Hélène Arruda, coordonnatrice et porte-parole du MASSE il s’agit là d’une grande victoire attribuable à de multiples acteurs qui se sont mobilisés ces dernières années pour dénoncer cette réforme : « On a été des milliers à manifester contre cette odieuse réforme, particulièrement au Québec et dans les Maritimes. Ça aura peut-être pris du temps et un changement de gouvernement, mais nous nous réjouissons d’avoir finalement été entendus et surtout, écoutés ». Rappelons qu’au Québec une vaste coalition de plus d’une vingtaine d’organisations – la Coalition québécoise contre la réforme de l’assurance-emploi – avait vu le jour pour s’opposer au « saccage de l’assurance-chômage ».

Le MASSE souhaite également saluer l’abolition de la règle discriminatoire (envers les jeunes, les femmes et les immigrants) qui s’adressait aux nouveaux arrivants sur le marché du travail et qui les obligeait à cumuler 910 heures assurables pour être admissibles à l’assurance-emploi.

Pour le MASSE, il s’agit là d’une avancée considérable mais la bataille n’est pas encore gagnée puisqu’il reste encore beaucoup de chemin à parcourir. D’autres améliorations substantielles doivent être apportées au régime d’assurance-emploi afin qu’il protège réellement les gens qui perdent leur emploi. Pour ce faire, le plus important regroupement d’organismes défendant les chômeurs et chômeuses au Québec demande au gouvernement Trudeau de mettre en place les mesures suivantes : seuil d’accessibilité de 350 heures ou 13 semaines, taux de prestations d’au moins 70% basé sur les 12 meilleures semaines, abolition des exclusions de plus de six semaines, abolition du Tribunal de la sécurité sociale, un minimum de 35 semaines de prestations, ajout de 5 semaines de prestations supplémentaires pour les régions à haut taux de chômage, protection de la caisse d’assurance-emploi afin que les cotisations ne servent qu’au versement de prestations.

Saviez-vous que...

Seulement 40% des sans-emploi touchent des prestations, cela signifie que près de 6 chômeurs sur 10 sont exclus d’un régime pour lequel ils ont cotisé.

Depuis quelques années, seulement une femme sans-emploi sur trois est admissible à l’assurance-emploi.

Saviez-vous que...

Un problème avec l’assurance-emploi?

Contacter un groupe de défense des droits des chômeurs et chômeuses de votre région.

Liste des groupes par région administrative

Faire une demande de révision.

Comment puis-je contester une décision de la Commission de l’assurance-emploi?

Faire appel à la division générale du Tribunal de la sécurité sociale.

Détails

Faire appel à la division d’appel du Tribunal de la sécurité sociale.

Détails